Qu’est-ce que la Micronutrition ?

Qu’est-ce que la Micronutrition ?
0vote(s)
1 2 3 4 5
Merci pour voter cet article

La Micronutrition consiste à satisfaire les besoins en micronutriments de l’individu, par une alimentation diversifiée, associée si nécessaire à une complémentation personnalisée. Elle trouve ses fondements dans les recherches effectuées sur les liens avérés entre alimentation, santé et prévention.

Les MICROnutriments : des composés MEGAimportants

Schématiquement, on retrouve dans nos aliments :

  • les macronutriments, qui fournissent de l’énergie au corps. Ils sont au nombre de 3 : les protéines (1 g = 4 Kcal), les glucides (1 g = 4 Kcal), les lipides (1 g = 9 Kcal). Constituants majeurs des aliments, ils sont consommés chaque jour. Ce qui compte, c’est leur répartition : les protéines doivent représenter 10 à 15% des apports énergétiques totaux, les glucides 50 à 55% et les lipides 30 à 35%.
  • les micronutriments, qui ne fournissent pas d’énergie, mais sont malgré tout indispensables à la vie. Ce sont les vitamines (C, B, A...), les minéraux et oligo-éléments (calcium, fer, potassium, iode...), les acides gras, les acides aminés... Garants de l’équilibre, ils doivent être apportés en quantités définies, variables selon les individus (hommes, femmes, enfants, seniors, femmes enceintes...), dits "apports recommandés".

Quels sont les champs d’application ?

Ils sont nombreux et s’intéressent à de nombreuses situations en consultation ; à titre d’exemples on peut citer :

  • Les troubles du fonctionnement digestif : assimilation des aliments, confort et transit digestif, allergies, intolérances, problèmes de perméabilité intestinale.
  • La prévention du surpoids, l’accompagnement du traitement du surpoids et de ses complications cardio-métaboliques. 
  • Les troubles de l’humeur et du sommeil ; les troubles du comportement alimentaire ; le sevrage tabagique.
  • L’Alimentation Santé : comment adapter son alimentation pour son bien-être quotidien et sa santé à long terme.
  • La lutte contre le vieillissement et les maladies dégénératives. 
  • La nutrition du sport : optimiser les performances sportives, la tolérance à l’entraînement et la récupération. 
  • La prévention des maladies cardio-vasculaire et du syndrome métabolique.
  • La nutrition préventive de l’ostéoporose et des états de fragilité… 

Commentaires

There is no comment

Laisser un commentaire

Entrez votre nom
Remplissez votre nom
Remplissez votre e-mail, nous ne serons jamais publique votre boîte email.
Remplissez votre site
Entrez votre commentaire
Entrez le code captcha ci-dessus